Catégorie : Ecriture

Nouvelle – La Fille aux Yeux de Chat – Extrait

Bonjour à tou.te.s !

Le 5 juillet prochain sortira l’anthologie « Félins » aux Editions YBY dans laquelle vous pourrez découvrir ma nouvelle : « La Fille aux Yeux de Chat », illustrée également par la talentueuse DICEShimi.
YBY a dévoilé ce petit extrait que vous pouvez découvrir aussi sur leur page facebook.

De quoi vous donner l’eau à la bouche et envie de découvrir Anjali et les Terres de Kaïa !

Je serai également présente à la Japan Expo à mon stand (De Cape et de Geek – Stand R681) ainsi que sur le stand des éditions YBY pour dédicacer l’anthologie !

Please follow and like us:

News – Roman et Camp Nano Avril 2018

Bonjour à tou.te.s !

Le mois d’avril est terminé, et j’ai pleins de nouvelles à vous annoncer. Non seulement ma nouvelle a eu son petit teaser sur la page FB des éditions YBY, je vous la mets ici

En plus, le camp nano s’est achevé lundi dernier, mais j’avais déjà terminé le premier jet de mon roman une semaine avant l’échéance. C’est avec fierté que je peux vous dire qu’il fait déjà plus de 193 000 mots (un gros bébé !)

J’ai également ENFIN trouvé le titre de la saga, je me le garde pour le moment mais je vous en reparlerai 🙂

Et puis autre grande nouvelle, mon roman a été sélectionné pour être présenté aux Speed-datings auteur/éditeur organisé aux Imaginales à la fin du mois de mai.
Si c’est pas génial tout ça !

Donc rendez-vous fin du mois de mai pour savoir comment ça s’est passé.

~ Karell

Please follow and like us:

Ma première nouvelle publiée !

Bonjour à tou.te.s !

C’est avec joie et beaucoup de fierté que je peux vous annoncer ma première publication  : il s’agit d’une nouvelle qui sortira dans le recueil « Félins » publié chez YBY éditions !

Et non seulement je serai dedans, mais mon ami Aeph y publie une nouvelle de son cru aussi !

Dès que je pourrai, je vous en dirai un peu plus !

Le recueil va sortir pour la Japan Expo le 5 juillet 2018 et contiendra 11 nouvelles dont la mienne 😀

Il se trouve que je serai présente à la Japan Expo, à mon stand « De Cape et de Geek » mais également à celui d’YBY éditions pour dédicacer le recueil !

En attendant de vous en dire plus, voici les vidéos pour présentant les 10 autres auteurs, et les 17 artistes qui illustreront le recueil

Donc, rendez-vous le 5 juillet ! 😀

Please follow and like us:

Mes avancées – Mars 2018

Bonjour à tous !

Je voulais faire le point sur mes avancées dans mon écriture.
Le mois de février a été plutôt studieux avec le #FLIMI puisque j’ai écrit quasiment 18000 mots sur le mois. Le 1er jet de mon roman de fantasy est quasi fini (à l’heure où j’écris, j’entame le dernier chapitre !)
Je pense le terminer dans les semaines qui viennent, et le laisser reposer assez longtemps pour le reprendre au printemps ou à l’été.
J’ai déjà fait une liste de corrections et de changements à faire pendant la réécriture, ça ne va pas être de tout repos, mais j’ai fichtrement hâte !
Un grand merci à Louise et Flo qui ont été mes deux rocs ! <3

À côté de cela, j’ai fini d’écrire le synopsis de ce tome 1, commencé également la planification  un peu plus concrète des tomes suivants. J’ai également commencé à réfléchir à d’autres projets, notamment la réécriture de ma Fanfiction « La Bestia », mais j’y reviendrai plus tard.

à très vite et bonne écriture à tou.te.s !

Please follow and like us:

Écriture – le #FLIMI

Bonjour à tous !

Nous voici en février et l’opération #FLIMI a commencé depuis jeudi dernier.

Le #FLIMI ? Mais kessecé me direz-vous ? Il s’agit d’un mois de challenge d’écriture, aux objectifs libres, où notre chère ami Floriane alias Sailor Flo sur Booktube nous propose de nous réunir pour écrire de faire du plotting, de travailler sur le plan, les fiches persos, le worldbuilding, et finir nos manuscrits en cours, d’où le nom de ce formidable projet : le Front de LIbération des Manuscrits Inachevés (FLIMI)

J’ai adoré le concept quand elle m’en a parlé il y a un bon mois, ça tombait parfaitement bien puisque je suis dans la dernière ligne droite de l’écriture du premier jet de mon tome 1 de « Bad Moon Rising ». Il ne me reste actuellement que 3 chapitres et un épilogue à écrire. Tout s’accélère dans le récit et aussi dans l’écriture !

Je n’écris jamais mieux qu’en collectif, j’ai besoin de cette émulation collective qui me fait avancer (ce qui a aussi ses désavantages, nous en conviendrons !)

le #FLIMI est donc accessible sur son groupe Facebook et le groupe Discord que j’ai créé pour Flo et c’est absolument génial. Tout le monde (179 personnes) est hyper enthousiaste, il y a de l’entraide, de la bonne humeur, de la bienveillance, de la solidarité, et c’est juste parfait pour moi d’écrire dans ces conditions.

Le groupe Discord d’ailleurs a vocation de continuer même après le FLIMI pour continuer à écrire tous ensemble au lieu de chacun dans son coin.

Mon objectif personnel est de finir mon premier jet à l’issue de ce mois de février, et avec le rythme que j’ai pris juste avant le FLIMI, il y a moyen que j’y arrive.

Please follow and like us:

Petite news en passant !

Ma nouvelle « Félins » est terminée, corrigée et relue, et enfin envoyée à la maison d’éditions à laquelle elle était destinée 😀

J’en dirai un peu plus quand j’aurai reçu une réponse définitive alors croisez les doigts pour moi ! >0<

En attendant, je retourne sur mon roman ! il serait temps de le finir !

Please follow and like us:

Mon bilan (mitigé) du Nanowrimo 2017

Cette année aura été ma 5ème participation au Nanowrimo. Après trois échecs et un Nano complété avec succès l’année dernière, je partais avec le fait que je savais que je pouvais le réussir.  J’ai attaqué cette session déjà sur les rotules puisque je sortais à peine du challenge « Inktober » (que vous pouvez voir ici) et j’ai enchaîné avec le Nanowrimo ce qui n’est pas la meilleure chose à faire. Pas de préparation en amont

Mon projet cette année, était de finir le 1er jet de mon roman de Fantasy, « Bad Moon Rising – tome 1 » (anciennement On me nomme Wolf) dans lequel il me reste le dernier tiers du 1er tome à écrire.
Mon but n’était donc pas forcément d’écrire les 50 000 mots obligatoirement, mais de finir ce premier jet, qu’il me demande 30 000 ou 55 000 mots.

Avant de commencer, j’en était à environ 145 000 mots et j’estimais qu’il m’en fallait environ 50 000 pour aller jusqu’au bout de ce tome.

Double difficulté cette année, je savais d’avance que j’allais être absente les deux premiers weekends du mois de novembre, et donc que j’allais être incapable d’écrire ces jours-là.
C’est dans ce contexte que j’ai entamé le Nanowrimo en novembre.

– Le déroulement du Nano

Comme prévu, les premières semaines ont été compliquées mais paradoxalement, ce sont celles où j’ai vraiment réussi à tenir le rythme, en dehors des weekends où j’étais à Anvers et Paris (et encore pour Anvers, j’avais réussi à écrire dans le train). Sans doute était-ce du au fait que pendant les premières semaines, la motivation est à son maximum.

Au fil des années, je me suis entourée d’amies et collègues booktubeuses-autrices également qui se lançaient chaque année dans l’aventure. Nous avions créé une conversation facebook où nous relations nos réussites, nos difficultés et c’était un formidable espace d’encouragements et une incroyable source de motivation. C’est un des aspects du Nano que j’adore, cette émulation créative collective.

A la fin du mois, j’ai pu aussi participer à une session de « Write In » organisé dans la petite ville à côté de chez moi. Nous n’étiez que trois, mais l’envie et la motivation étaient là, la bonne humeur aussi (ainsi que les délicieux milkshakes du café où nous avions élu domicile l’espace d’un dimanche)

Résultat, je totalise 17 887 mots pour cette session de Novembre, mais pas tout dans mon roman. J’en reparlerai un peu plus bas.

– Les difficultés rencontrées

La principale difficulté pour moi, outre l’emploi du temps compliqué expliqué ci-dessus, a été le roman lui-même. Comme je le disais, je suis en train d’écrire la fin de mon roman, l’acte III, celui où tout se chamboule, s’accélère vers le dénouement. Il y a beaucoup de scènes fortes en émotions, en actions qui sont plus compliquées à mettre en scène. C’est justement la mise en scène de chaque séquence que j’ai trouvé plus difficile à faire dans le Nano. Un Nanoprep m’aurait bien aidée à mettre en place chaque scène, au delà du synopsis de celles-ci (que j’ai déjà) mais un découpage plus précis de ce qui s’y passe, comment, dans quel ordre.
Il me faut bien une à deux soirées pour mettre ça en place, en discussion avec des amis, avant d’écrire un seul mot. Ce qui ne se prête pas vraiment à l’exercice du Nanowrimo, puisqu’on est censé écrire tous les jours un certain nombre de mots.

Ma deuxième difficulté est qu’il a fallu que je change de projet en cours de route. En effet, ma dernière semaine de Nanowrimo, j’ai laissé en suspens mon roman pour me pencher sur une nouvelle que je devais absolument écrire pour un appel à texte, nouvelle que je dois rendre en janvier. Voyant que je patinais un peu sur le roman, j’ai switché sur la nouvelle que j’ai bien commencé pendant le Nano. Du coup les 17 000 mots ne sont pas entièrement imputables à mon roman.

– Bilan final ?

Un Nanowrimo en demi-teinte. Je ne l’ai pas réussi mais il n’a pas été un échec non plus. Plus j’écris, plus je comprends comment je fonctionne dans mon processus d’écriture, et ça c’est primordial, surtout pour un premier roman.

J’aurai aimé pouvoir profiter d’un mois d’octobre de NanoPrep mais cela me semble difficile quand Octobre est réservé à Inktober que je ne veux pas louper non plus…
L’organisation et le planning auront été compliqués à gérer, avec ces weekends où je n’ai pas pu écrire. Mais j’ai avancé encore un peu plus dans mon 1er jet, je m’approche doucement de la fin, toujours un peu plus. Et le Nano m’a donné un rythme que je peux plus facilement garder en dehors des périodes de Nanowrimo. Ne pas écrire forcément tous les jours (entre le travail et le dessin, et les autres activités, comme Booktube) mais s’arroger du temps, avec régularité pour mener mon projet à bien. Et pour ça, je sais que je suis sur de bons rails.

Merci encore à tout.e.s ce.lles.ux qui m’auront encouragée, soutenue et auront participé à l’événement ! Parce que Nanowrimo c’est aussi une formidable aventure collective et un élan créatif incomparable.

À ce printemps pour les Camp Nano !

Karell

 

Please follow and like us:

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén